Chargement Évènements
Picto Sortie de résidencePicto Accès libre
Cet évènement est passé

Sortie de résidence vendredi 25 février 15h. Entrée libre

 

Chanter, c’est gagner en qualité de vie, en rencontres et en bien-être.

Heiko Buchholz, compagnon de route

 

Au printemps 2020, sur les balcons d’Italie d’abord, puis sur la toile et partout dans le monde, se sont répondu des airs et chansons de tous les genres et de toutes les époques.

Une conversation en chanson et en musique qui venait combler notre besoin de nous retrouver. Cela nous permettait d’exprimer les sentiments contradictoires qui nous submergeaient. Entre la stupeur dûe à l’arrêt brutale de nos activités, l’angoisse et la révolte, ce confinement nous privant de notre liberté, celle de voir nos familles, nos amis, celle de nous embrasser, nous défouler, de faire la fête et plus grave pour beaucoup, celle de travailler.

Il semblerait que comme bien des fois dans l’Histoire de l’Humanité, le partage de ces chants nous ait apaisé et redonné de la joie. De Show must go on à La Tendresse de Bourvil, autant de chants pour donner du sens et offrir à l’autre des notes d’espoir et de beauté. Au même titre qu’elle a pu influencer l’Histoire – fin de l’esclavage, émancipation des femmes, de shomosexuels, lutte contre la ségrégation raciale, le colonialisme, la guerre, la dictature – la musique a été aussi pour l’Homme un moyen de s’exprimer et de réagir aux événements de l’Histoire. Les années folles, comme une consolation de la première Guerre mondiale où,  grâce à la radio, toutes les classes de la société peuvent découvrir la chanson. Les productions artistiques connaissent une ascension fulgurante. L’influence américaine, le grand spectacle, les comédies musicales font le succès des Folies Bergères: il faut se hêter de vivre, et de faire la fête !

C’est à nouveau le cas à la fin du romantisme, quand l’Allemagne connait la période trouble de la montée du National-Socialisme. Au moment où le mur social s’écroule et que parole, musique, peinture s’engagent avec agressivité dans le militantisme. Côté chansons, les oeuvres de Kurt Weill avec la collaboration de Berthold Brecht s’emparent de ces thèmes en les exarcerbant, et incarnent ce “goût décadent” qui donnera à Vienne et à Berlin quelques-uns des événements artistiques les plus subversifs du siècle.

L’expérience de collectage effectué lors de la dernière création Terra incognita a été un véritable bol d’air enrichissant pour l’équipe artistique, autour de répertoires nouveaux. C’est à la lumière de ce vécu qu’Ad libitum souhaite approfondir cette interaction avec le public; elle va donc recueillir auprès de ses partenaires, passés ou actuels, comme la classe de chant de l’EMC, des chants qui ont fait l’Histoire. Accompagnés d’un petit texte explicatif, ces témoignages constituront la matière de l’écriture du spectacle.

Cette semaine de résidence permettra un premier travail de scénographie et de répétitions au plateau.

 

Distribution

Création et mise en scène Claire Delgado Boge

Avec Colin Melquiond, Heiko Buchholz

Piano Patrick Reboud

Site(s) de référence

Partagez cet article, Choisissez votre Plateforme!